Après-midi "Dans Round et danses chantées du Léon" à Kerlouan

Les après-midi Dans Round

Depuis quelques années, un groupe de danseurs/chanteurs a pris l'habitude de se retrouver dans les communes du Pays Pagan pour des après midis "Dans Round et danses chantées du Léon". On y danse bien-sûr la "Round Pagan" mais également d'autres danses chantées du Léon.

En 2017, cet après-midi aura lieu sur Kerlouan le lundi de Pâques, le lundi 17 avril à partir de 15h à la salle polyvalente (au bourg de Kerlouan). L'entrée est gratuite et un "café gateau" est ouvert à la pause.

Voir les articles de presse sur la "Dans Round" 2014.

Le télégramme.

Ouest France.

Dans round2017

Qu'est ce que la Dans Round

An dans rond – Le rond pagan

Le rond pagan est une danse du littoral. C’est une « danse aux trois pas ». On entre par couple dans la ronde, cavalière à droite. On se tient par les petits doigts. Quand tout le monde est prêt, immobile, les bras en l’air, le meneur lance :

« Unan, daou, tri, round ! »

Alors, on baisse les bras et la ronde se met en branle sans chanter. On part vers la gauche sur trois pas et au temps 4, on réunit ses pieds pour refaire la même chose vers la droite et ainsi de suite sur un tempo régulier de marche.

Les Bras se balancent régulièrement et marquent la pulsation : aux temps 1 et 3 vers l’avant ; 2 et 4 vers l’arrière.

Lorsque le mouvement des danseurs est synchronisé, le meneur commence à chanter et toute la ronde lui répond.

On alterne deux parties : la première est calme, l’autre plus énergique. La transition se fait par un signal du meneur (il frappe le sol du pied et intensifie son chant) sur le temps 4 de la réponse de la première phrase. Cet appel donne un élan pour la partie « dynamique » où la fille reste tournée dans le sens de rotation du cercle ; le garçon se retourne vers elle. Ils effectuent alors une sorte de salutation l’un envers l’autre par une rotation des bras en l’air, tout en tirant sur les petits doigts, en pliant et descendant les coudes. L’autre bras reste inactif et déplié vers le bas jusqu’au salut suivant avec l’autre partenaire.

A la fin de la chanson, les danseurs en réclament une nouvelle en chantant :

« un allig c’hoazh ! » (une autre encore)

Tandis que la danse continue les danseurs s’interpellent pour trouver un nouveau meneur.

Date de dernière mise à jour : 02/11/2017

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×